"Par l'art seulement nous pouvons sortir de nous, savoir ce que voit un autre de cet univers qui n'est pas le même que le nôtre. Grâce à l'art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier." (Marcel Proust)
"Mais ne lisez pas, comme les enfants lisent, pour vous amuser, ni comme les ambitieux lisent, pour vous instruire. Non, lisez pour vivre." (Gustave Flaubert)

"C'est un des privilèges prodigieux de l'Art que l'horrible, artistement exprimé, devienne beauté et que la douleur rythmée et cadencée remplisse l'esprit d'une joie calme." (Charles Baudelaire)

mercredi 22 février 2017

Top 100 films

    Pour établir cette liste, je n’ai retenu qu’un critère : celui d’avoir vu chaque film mentionné au moins deux fois, couplé à l’envie (à cet instant T) de les revisiter encore à l’avenir. Ainsi certains films, que j’ai récemment découverts, auraient pu figurer sur cette liste, mais j’attends de les revoir et d’avoir un certain recul pour mieux les juger.
Inévitablement, les goûts se modifiant au fil du temps, un film adoré peut faire l’objet d’un enthousiasme plus modéré à la revoyure tandis qu’à l’inverse, un film jugé moyen voire carrément ennuyeux/détestable peut être considérablement réévalué à la hausse, seconde chance accordée, non par plaisir masochiste, mais bien souvent au bénéfice d’une critique généreuse et passionnée qui vous persuade de lui donner une nouvelle chance. C’est dans ces redécouvertes miraculeuses, à l’initiative on peut dire d’autrui, que l’on mesure le mieux le prix des critiques enthousiastes, passionnées, plus ou moins érudites, écrites par des professionnels ou amateurs de cinéma.

Pour ne prendre qu’un exemple d’un tel renversement d’opinion, je citerai La Dolce Vita de Fellini, qui m’a littéralement assommé à la première vision (j’avais également l’excuse d’en être à mes débuts en termes de cinéphilie) mais qui figure désormais parmi mes dix films préférés. Pour cette si belle redécouverte, ma gratitude va à la belle critique que Roger Ebert en a écrite. À l’opposé, je fus à une époque un grand fan de Billy Wilder mais cela fait plusieurs années que je n’ai pas revu un de ses films et n’en ressent pas non plus l’envie.

À cette heure, mon film préféré est Yi Yi d’Edward Yang. Je n’ai cessé de l’aimer davantage lors de mes quatre premières visions, et je continue de le voir entre une et deux fois par an (voir la critique sur le blog Newstrum). Juste derrière, la seconde place revient aux Lumières de la ville de Chaplin, le film que j’ai le plus visionné à ce jour, grâce à sa courte durée qui se prête plus aisément à des visionnages multiples (voir la critique sur le blog Zerkalo). Enfin, je terminerai cette note en évoquant Kenji Mizoguchi, mon réalisateur préféré, que je revisite moins souvent que la plupart des autres réalisateurs car ses films sont très éprouvants tant les souffrances humaines qu’il dépeint sont terribles (et en même temps sublimes, grâce à cette distance sereine et contemplative qui caractérise son cinéma). La vision de L’Intendant Sansho, le premier film de Mizoguchi que j’ai vu, sans rien connaître du sujet du film, reste à ce jour le plus grand choc cinématographique que j’aie vécu, un film qui, objectivement, me semble le plus important réalisé de l’histoire du cinéma. (voir la critique de Kenji1 et les 6 essais de Lee Price).

Cette liste n’étant qu’une photographie à un instant T, non pas un classement définitif (d'autant plus qu'il reste évidemment certains films que je n'ai pas encore vus, tels Le Héros sacrilège de Mizoguchi ou le Dersou Ouzala de Kurosawa et bien d'autres encore), je compte y revenir tous les deux/trois ans pour y apporter certaines modifications.
Voici la liste, classée par ordre chronologique. Bonne lecture !


  1. The Kid (Charlie Chaplin, 1921)
  2. La Ruée vers l’or (Charlie Chaplin, 1925)
  3. Faust (Friedrich Wilhelm Murnau, 1926)
  4. L’Intruse (Friedrich Wilhelm Murnau, 1930)
  5. Les Lumières de la ville (Charlie Chaplin, 1931)
  6. Plumes de cheval (Marx Brothers, 1932)
  7. New York-Miami (Frank Capra, 1934)
  8. Les 39 Marches (Alfred Hitchcock, 1935)
  9. Les Temps modernes (Charlie Chaplin, 1936)
  10. La Grande Illusion (Jean Renoir, 1937) 
  1. La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
  2. Rome, ville ouverte (Roberto Rossellini, 1945)
  3. La Poursuite infernale (John Ford, 1946)
  4. Les Enchaînés (Alfred Hitchcock, 1946)
  5. Allemagne année zéro (Roberto Rossellini, 1948)
  6. Été précoce (Yasujiro Ozu, 1951)
  7. Le Fleuve (Jean Renoir, 1951)
  8. La Vie d’O’Haru (Kenji Mizoguchi, 1952)
  9. Europe 51 (Roberto Rossellini, 1952)
  10. Les Contes de la lune vague après la pluie (Kenji Mizoguchi, 1953) 
  1. Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
  2. Les Vacances de monsieur Hulot (Jacques Tati, 1953)
  3. Fenêtre sur cour (Alfred Hitchcock, 1954)
  4. Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
  5. Les Amants crucifiés (Kenji Mizoguchi, 1954)
  6. L’Intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
  7. Voyage en Italie (Roberto Rossellini, 1954)
  8. Le Secret magnifique (Douglas Sirk, 1954)
  9. Femmes entre elles (Michelangelo Antonioni, 1955)
  10. Ordet (Carl Theodor Dreyer, 1955) 
  1. La Nuit du chasseur (Charles Laughton, 1955)
  2. L’Impératrice Yang Kwei-Fei (Kenji Mizoguchi, 1955)
  3. La Complainte du sentier (Satyajit Ray, 1955)
  4. Tout ce que le ciel permet (Douglas Sirk, 1955)
  5. Un Condamné à mort s’est échappé (Robert Bresson, 1956)
  6. La Rue de la honte (Kenji Mizoguchi, 1956)
  7. Les Fraises sauvages (Ingmar Bergman, 1957)
  8. Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
  9. Sueurs froides (Alfred Hitchcock, 1958)
  10. La Forteresse cachée (Akira Kurosawa, 1958) 
  1. Les Amants (Louis Malle, 1958)
  2. Pickpocket (Robert Bresson, 1959)
  3. Rio Bravo (Howard Hawks, 1959)
  4. La Mort aux trousses (Alfred Hitchcock, 1959)
  5. L’Avventura (Michelangelo Antonioni, 1960)
  6. La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)
  7. Les Salauds dorment en paix (Akira Kurosawa, 1960)
  8. Fin d’automne (Yasujiro Ozu, 1960)
  9. La Notte (Michelangelo Antonioni, 1961)
  10. L’Eclisse (Michelangelo Antonioni, 1962) 
  1. Le Goût du saké (Yasujiro Ozu, 1962)
  2. Les Communiants (Ingmar Bergman, 1963)
  3. Gertrud (Carl Theodor Dreyer, 1964)
  4. Charulata (Satyajit Ray, 1964)
  5. Barberousse (Akira Kurosawa, 1965)
  6. Au hasard Balthazar (Robert Bresson, 1966)
  7. Andréï Roublev (Andreï Tarkovski, 1966)
  8. Mouchette (Robert Bresson, 1967)
  9. Playtime (Jacques Tati, 1967)
  10. Ma nuit chez Maud (Éric Rohmer, 1969) 
  1. Dodes’kaden (Akira Kurosawa, 1970)
  2. McCabe & Mrs. Miller (Robert Altman, 1971)
  3. Cris et Chuchotements (Ingmar Bergman, 1972)
  4. Le Parrain (Francis Ford Coppola, 1972)
  5. L'Énigme de Kaspar Hauser (Werner Herzog, 1974)
  6. Profession : reporter (Michelangelo Antonioni, 1975)
  7. Opening Night (John Cassavetes, 1977)
  8. Sonate d'automne (Ingmar Bergman, 1978)
  9. Les Moissons du ciel (Terrence Malick, 1978)
  10. La Porte du paradis (Michael Cimino, 1980) 
  1. La Femme de l’aviateur (Éric Rohmer, 1981)
  2. L’Argent (Robert Bresson, 1983)
  3. Il était une fois en Amérique (Sergio Leone, 1984)
  4. Blue Velvet (David Lynch, 1986)
  5. Le Rayon vert (Éric Rohmer, 1986)
  6. Le Terroriste (Edward Yang, 1986)
  7. L’Ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
  8. Mon Voisin Totoro (Hayao Miyazaki, 1988)
  9. Total Recall (Paul Verhoeven, 1990)
  10. A Brighter Summer Day (Edward Yang, 1991) 
  1. Conte d’hiver (Éric Rohmer, 1992)
  2. Chungking Express (Wong Kar-Waï, 1994)
  3. Before Sunrise (Richard Linklater, 1995)
  4. Showgirls (Paul Verhoeven, 1995)
  5. The Yards (James Gray, 2000)
  6. In the Mood for Love (Wong Kar-Waï, 2000)
  7. La Ligne rouge (Terrence Malick, 2000)
  8. Yi Yi (Edward Yang, 2000)
  9. The Barber : l’homme qui n’était pas là (Coen Brothers, 2001)
  10. Mulholland Dr. (David Lynch, 2001) 
  1. 2046 (Wong Kar-Waï, 2004)
  2. Before Sunset (Richard Linklater, 2004)
  3. Le Nouveau Monde (Terrence Malick, 2005)
  4. Children of Men (Alfonso Cuarón, 2006)
  5. Le Labyrinthe de Pan (Guillermo Del Toro, 2006)
  6. Black Book (Paul Verhoeven, 2006)
  7. Another Year (Mike Leigh, 2010)
  8. Haewon et les hommes (Hong Sang-soo, 2013)
  9. Mad Max : Fury Road (George Miller, 2015)
  10. Un jour avec, un jour sans (Hong Sang-soo, 2015)

2 commentaires:

  1. Un top 100 de films préférés. En voilà une bonne idée K. ! D'autant plus, comme tu peux l'imaginer, que je me retrouve dans plusieurs films de ta liste. :)
    Strum

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, tu en as chroniqué quelques-uns sur ton blog déjà, je me doutais donc que tu t'y retrouverais :)

      Supprimer

Ajouter un commentaire