"Par l'art seulement nous pouvons sortir de nous, savoir ce que voit un autre de cet univers qui n'est pas le même que le nôtre. Grâce à l'art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier." (Marcel Proust)
"Mais ne lisez pas, comme les enfants lisent, pour vous amuser, ni comme les ambitieux lisent, pour vous instruire. Non, lisez pour vivre." (Gustave Flaubert)

"C'est un des privilèges prodigieux de l'Art que l'horrible, artistement exprimé, devienne beauté et que la douleur rythmée et cadencée remplisse l'esprit d'une joie calme." (Charles Baudelaire)

vendredi 1 juillet 2016

Mes lectures des six derniers mois

Sont marqués par un * les livres faisant l'objet d'une relecture.


Janvier :

1) Nouvelles et textes pour rien, Samuel Beckett - 8,5/10
2) Robinson Crusoé, Daniel Defoe - 8,5/10
3) David Golder, Irène Némirovksy - 8/10
4) Liquidation, Imre Kertész - 7,5/10
5) Un autre. Chronique d'une métamorphose, Imre Kertész - 7/10
6) Solness le constructeur, Ibsen - 8,5/10
7) Rosmersholm, Ibsen - 8,5/10
8) Le Marchand de Venise, Shakespeare - 9/10
9) La Comédie des erreurs, Shakespeare - 8/10
10) Les Deux Gentilshommes de Vérone, Shakespeare - 9/10
11) Le Dressage de la rebelle (La Mégère apprivoisée), Shakespeare - 7,5/10
12) Les Carnets de Malte Laurids Brigge, Rainer Maria Rilke - 7,5/10
13) Les Trois Sœurs (trad. Markowicz), Tchekhov - 9,5/10*


Février :

1) Hermann et Dorothée, Goethe - 9/10
2) L'Origine, Thomas Bernhard - 8/10
3) L'Ornière, Hermann Hesse - 7,5/10
4) Henry VI (3 parties), Shakespeare - 10/10
5) Richard III, Shakespeare - 10/10*
6) Vie et mort du roi Jean, Shakespeare - 8/10
7) La Tragédie du roi Richard II, Shakespeare - 8,5/10
8) La Vie d'Henry V, Shakespeare - 8,5/10
9) Tonio Kröger, Thomas Mann - 7,5/10
10) Une bibliothèque idéale, Hermann Hesse - 8/10


Mars :

1) Les Années de pèlerinage de Wilhelm Meister, Goethe - 8,5/10
2) U.S.A., John Dos Passos - 9,5/10
3) Théorie de la littérature, Tzvetan Todorov - 7/10
4) Enfance. Adolescence. Jeunesse, Tolstoï - 8,5/10
5) The Secular Scripture : A Study of the Structure of Romance, Northrop Frye - 8/10
6) L'Art du roman/Les Testaments trahis/Le Rideau, Milan Kundera - 9/10
7) Conte du tonneau suivi de La Bataille des livres, Jonathan Swift - 7,5/10
8) Hamlet, Shakespeare - 10/10*


Avril :

1) L'Homme à tout faire, Robert Walser - 9/10
2) Voyage sentimental à travers la France et l'Italie, Laurence Sterne - 8/10
3) La Cerisaie (trad. Markowicz), Tchekhov - 8,5/10*
4) En attendant Godot, Samuel Beckett - 10/10*
5) La Mouette (trad. Markowicz), Tchekhov - 10/10*
6) L'Art de Tchekhov, Rose Celli - 8/10
7) Les Essais (Livre I), Montaigne - 10/10
8) La Route, Cormac McCarthy - 9/10*
9) Les Rêveries du Promeneur solitaire, Rousseau - 9/10


Mai :

1) Les braves gens ne courent pas les rues, Flannery O'Connor - 7,5/10
2) Méridien de sang, Cormac McCarthy - 9,5/10*
3) Œuvres morales, Tome I - 1re partie (Traités 1 et 2 : De l'éducation des enfants ; Comment lire les poètes), Plutarque - 10/10
4) Œuvres morales, Tome I - 2e partie (Traités 3-9 : Comment écouter ; Les Moyens de distinguer le flatteur d'avec l'ami ; Comment s'apercevoir qu'on progresse dans la vertu ; Comment tirer profit de ses ennemis ; De la pluralité d'amis ; De la fortune ; De la vertu et du vice), Plutarque - 9/10
5) Chants, Leopardi (trad. Michel Orcel) - 9/10*


Juin :

1) Silas Marner, George Eliot - 8,5/10
2) Adam Bède, George Eliot - 9/10
3) Molloy, Samuel Beckett - 10/10*
4) Œuvres morales, Tome II (Traités 10-14 : Consolation à Apollonios ; Préceptes de santé ; Préceptes de mariage ; Le banquet des sept sages ; De la superstition), Plutarque - 8/10
5) Pensées, Leopardi - 8,5/10
6) Bucoliques, Virgile - 9/10
7) Malone meurt, Samuel Beckett - 9/10*
8) La France contre les robots, Georges Bernanos - 9/10
9) Faust I et II, Goethe - 9/10*
10) Entre les actes, Virginia Woolf - 9,5/10

6 commentaires:

  1. Je note le Northop Frye, le précurseur et mentor d'Harold Bloom, ça fait longtemps que je voulais le lire et l'autre jour j'ai découvert avec étonnement qu'il est originaire du Québec. ;-)

    J'avais hâte de voir si tu allais lire et apprécier le "William Shakespeare" de Victor Hugo, mais j'imagine que ce sera pour un peu plus tard. ;-)

    Le "pensées" de Leopardi m'intéresse beaucoup mais je vais devoir attendre longtemps parce que disponible seulement sur importation ici. C'est vrai que Entre les actes de Woolf est franchement réussi et je suis content de voir que tu as aussi aimé la traduction de Michel Orcel du Leopardi. Suite à ta critique de Flannery O'Connor, je me suis procuré son Quarto (c'est jamais un mauvais achat) et Harold Bloom la place dans son livre Genius, alors j'imagine qu'elle est pas mal...Pour le Malte Laurie de Rainer Rilke j'ai un peu de difficulté avec lui moi aussi. On dirait que ça a plus ou moins bien vieilli même si c'est bien écrit. Un auteur que j'ai lu tard dans ma vie c'est Rousseau et je l'adore aussi, je trouve qu'il est le meilleur pour construire une phrase, que tout est parfait avec lui, etc. Je devrais relire le Faust de Goethe moi aussi parce qu'il n'est pas facile à saisir dans la première lecture.

    Bref, merci pour ce résumé, ma liste s'est encore une fois allongée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’ai trouvé le Frye très intéressant, même si sur certains passages je n’ai pas tout compris puisque je l’ai lu en anglais… Je lirai sûrement son Anatomy of criticism un jour mais pas dans l’immédiat…

      Oui pour le William Shakespeare d’Hugo, cela fait longtemps que je dis que je vais le lire, je ne l’ai d’ailleurs pas encore acheté… Mais je vais tenter de le faire d’ici la fin de l’année…

      J’ai adoré les Pensées de Leopardi, malheureusement c’était beaucoup trop court, à peine 120 pages… C’est très drôle (à sa manière) et acerbe, un mélange que j’adore… J’ai son Tout est rien sous le coude (une anthologie de son monumental Zibaldone) et ça a l’air tout aussi bien d’après les quelques bribes que j’en ai lues.

      Totalement d’accord avec toi sur Rousseau, j’ai longtemps repoussé sa lecture à cause des clichés qu’on véhicule sur lui à l’école et qui ne lui font pas justice, voire en donnent une image totalement erronée. Ses Rêveries sont vraiment magnifiques, superbement écrites et m’ont vraiment fait aimé Rousseau l’homme tel qu’il y transparaît… Content de voir que tu as aimé sa Nouvelle Héloïse ainsi que les Rêveries (je pressentais d’ailleurs, en le lisant, que c’était un livre que tu aurais certainement adoré ;))

      Pour Faust, la deuxième partie est toujours aussi ardue même à la relecture et dans l’édition Pléiade que j’ai lue, les notes de pages sont innombrables et c’est un peu fastidieux à lire dans de telles conditions… Mais certains passages sont magnifiquement écrits, et les dialogues entre Faust et Méphistophélès sont vraiment très drôles, remplis d’ironie et de dérision que j’avais moins perçues à la première lecture.

      A+

      Supprimer
  2. C'est un vrai bonheur de lire ce billet et ces échanges
    je suis allée fureté dans le fond de ma médiathèque et bonheur plusieurs livres de Northrop Frye y sont dispo en français ( heureusement pour moi :-) )
    je lis cette liste avec intérêt et j'y trouve mon comptant de livres à aller lire ou relire, Léopardi j'ai son Zibaldone dans lequel je pioche, je picore et c'est toujours passionnant, j'ai en réserve la biographie que viens de lui consacré Pietro Citati mais je ne l'ai pas encore lue
    Rousseau je partage ton avis quant aux rêveries qui sont magnifiques, j'ai eu le plaisir de les écouter en livre audio assise sur les pentes du jardin des Charmettes et c'est un excellent souvenir
    J'ai une question : dans quelle édition lis tu Plutarque, aux Belles lettres ou une autre ?
    J'ai moi aussi acquis le quarto de Flannery O'Connor et je me réjouis de m'y replonger tant j'ai aimé le premier roman lu d'elle
    Un été riche en perspective

    RépondreSupprimer
  3. Pour Plutarque, je le lis dans l’édition des Belles lettres, que j’emprunte à la bibliothèque. J’ai également les Vies parallèles en Quarto de Plutarque que je suis impatient de lire, une fois que j’en aurai terminé avec les Essais de Montaigne (également en Quarto). Vu l’accumulation des Quarto non lus, je m’abstiens pour le moment d’acheter celui sur O’Connor ;)

    J’imagine que tu as l’édition chez Allia de plus de 2000 pages du Zibaldone de Leopardi ? Je vais déjà lire l’anthologie du Zibaldone Tout est rien (que j’ai emprunté) et s’il me convainc, j’achèterai l’édition complète qui a l’air bien alléchante. Et la biographie de Citati en effet semble également très intéressante au vu de la personnalité du poète italien…

    Je te souhaite un bel été riche en lectures ;)

    RépondreSupprimer
  4. merci pour ta réponse, j'ai acheté et lu en partie les Vies parallèles j'avais trouvé une belle édition mais un peu volumineuse pour trois fois rien sur Price minister, en effet je n'ai pas trouvé d'autres références aux oeuvres morales que aux belles lettres ma médiathèque doit les avoir je pense j'irai voir ça dans l'été
    Montaigne m'accompagne depuis des années et je le lis dans l'édition Arléa que j'aime beaucoup
    Oui j'ai bien le Zibaldone j'avais fait cette folie il y a quelques années et si je n'ai pas tout lu évidement j'ai beaucoup pioché

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j’ai eu beau chercher également, il n’y a pas d’autre édition des Œuvres morales que celle des Belles Lettres, la seule complète mais bien trop onéreuse. Il y a certes quelques traités publiés séparément aux éditions Rivages poche mais cela me tente peu, j’aurai préféré acheter une édition complète abordable qui ne semble néanmoins pas près de voir le jour.

      On sent bien à la lecture de Plutarque à quel point il a influencé Montaigne, et leurs idées se rejoignent en bien des points, en particulier dans Consolation à Apollonios, traité sur l’acceptation de la mort. J’ai bien aimé le style très clair, aisément assimilable de Plutarque. J’ai du mal en général à lire les philosophes, je goûte peu les abstractions/circonvolutions mais chez Plutarque, comme chez Montaigne, tout est absolument clair et compréhensible, très aisé à lire. Bref, j’adore et je pense que tu devrais aussi beaucoup aimer, surtout si tu apprécies autant Montaigne.

      Supprimer

Ajouter un commentaire